Pas d’essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus

Alors que les ventes résidentielles effectuées par les courtiers immobiliers au Québec ont affiché presque autant de baisses que de hausses mensuelles au cours des dernières années, les ventes de propriétés de 500 000 $ ou plus ont maintenu le cap de la croissance. Le graphique 1 présente les variations mensuelles des transactions pour l’ensemble des ventes et pour celles effectuées à des prix inférieurs et supérieurs à 500 000 $ pour la province de Québec. Les ventes de propriétés de moins de 500 000 $ ont affiché des diminutions entre mai 2010 et mai 2011 et les mois d’août à octobre 2012. Tout comme pour l’ensemble des transactions, il s’agit de 17 baisses mensuelles au cours des 42 mois qui se sont écoulés depuis la fin de la récession au printemps 2009. En contrepartie, les ventes de propriétés de plus de 500 000 $ ont presque uniquement affiché des hausses durant la même période, avec seulement trois diminutions lors des mois de juillet 2010 (-2 %), septembre 2010 (-4 %) et octobre 2010 (-2 %).

MLS® Barometer – Residential Market

Fewer Buyers and More Sellers

There were 7,175 residential sales transactions concluded through a real estate broker in the Montréal Census Metropolitan Area (CMA) in the third quarter of 2012. This represents a 7 per cent decrease compared to the 7,755 sales concluded in the third quarter of 2011 and the first decrease in sales after four quarterly increases.

Tighter Mortgage Rules a Likely Culprit

Monthly data shows that sales began to cool in the Montréal area in the months of August (-7 per cent) and September (-17 per cent), while sales in July were higher than those of the previous year (+2 per cent). The drop in sales in August and September corresponds with the implementation of the federal government’s new, more restrictive rules governing mortgage loan insurance1. First-time buyers were most likely to be affected by these measures which came into effect on July 9.

Widespread Decrease in Sales

Sales decreased for all three property categories in the Montréal area in the third quarter of 2012 compared to the third quarter of 2011. Sales of single-family homes (4,167 transactions) registered the smallest decrease at 6 per cent, while condominium sales fell by 9 per cent (2,290 transactions). The 711 plex transactions concluded in the third quarter of 2012 represent a 13 per cent decrease in sales and the worst third quarter result since 2000.

Prices Continue to Increase

Despite the widespread drop in sales, property prices continued to climb in the Montréal CMA, but at a slower pace for condominiums which posted the most modest price increase since the fourth quarter of 2008. The median price of condominiums grew by 2 per cent to reach $230,000, that of single-family homes grew by 3 per cent to reach $277,750 and that of plexes increased by 5 per cent to reach $425,000.

Source : http://www.fciq.ca/pdf/Barometre_MLS/bar_2012_q3_mtl_a.pdf

Baromètre MLS® du marché résidentiel 3 trimestre 2012.

Moins d’acheteurs et plus des vendeurs dans la RMR de Montréal.

De juillet à septembre 2012, 7 175 transactions résidentielles ont été réalisées par l’intermédiaire des courtiers immobiliers dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal. Il s’agit d’une diminution de 7 % par rapport aux 7 755 ventes conclues au cours de la même période l’an dernier et du premier repli trimestriel observé après quatre trimestres de hausse.

L’effet probable des resserrements hypothécaires.

Les données mensuelles montrent que c’est un août (-7 %) et en septembre (-17 %) que l’activité s’est refroidie dans la région de Montréal, les résultats de juillet ayant été supérieurs à ceux de l’année précédente (+ 2 %). La baisse des ventes en août et en septembre correspond donc à l’entrée en vigueur des nouvelles règles plus restrictives de l’assurance-prêt hypothécaire. Les premiers acheteurs sont les plus susceptibles d’être affectés par ces mesures entrées en vigueur le 9 juillet dernier.

Baisse généralisée des ventes.

Le troisième trimestre de 2012 a été marqué par une baisse des ventes pour chacune des trois catégories de propriété dans la région de Montréal. L’unifamiliale (4 167 transactions) a connu le recul le moins prononcé avec une baisse des ventes de 6 %, alors que la copropriété (2 290 transactions) a enregistré un nombre de ventes de 9 % inférieur à celui du troisième trimestre de 2011. Les 711 plex vendus représentent, quant à eux, une baisse de 13 % et le pire résultat pour cette période de l’année depuis 2000.

La croissance des prix se poursuit.

Malgré la baisse des ventes presque généralisée, le prix des propriétés a poursuivi son ascension dans la région métropolitaine de Montréal, mais à un rythme plus faible cependant pour la copropriété où la croissance était la plus modeste depuis le quatrième trimestre de 2008. Le prix médian de la copropriété a augmenté de 2 % pour atteindre 230 000 $, celui de l’unifamiliale de 3 % pour se fixer à 277 750 $ et celui des plex de 5 % pour s’établir à 425 000 $.

Certains secteurs ont toutefois enregistré des hausses de prix beaucoup plus vigoureuses. Pour l’unifamiliale, par exemple, les secteurs de l’île de Montréal et de Laval se sont distingués par une même hausse de 6 %, grâce à une forte augmentation des ventes d’unifamiliales dans le secteur Centre (+13 %), qui inclut Westmount, Hampstead, Montréal-Ouest, Ville Mont-Royal et l’Île-des-soeurs, ainsi que dans les quartiers Duvernay (+63 %) et Sainte-Dorothée (+18 %).

Source : http://www.fciq.ca/pdf/Barometre_MLS/bar_2012_q3_mtl.pdf

MLS® Home Price Index / L’Indice des prix des propriétés

The MLS® HPI is the best and purest way of determining price trends in the housing market. / L’Indice des prix des propriétés MLS® est le moyen optimal et le plus fondamental de déterminer les tendances des prix sur le marché de l’habitation.

Read moreMLS® Home Price Index / L’Indice des prix des propriétés

PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION

SCHL LogoL’année 2011 est marquée par le reflux des transactions MLS®. Les deux années précédentes ont en effet été caractérisées par un gonflement de la demande attribuable au rebond de l’activité économique et aux hausses attendues (mais non survenues) de taux hypothécaires. Ainsi, une partie des acheteurs potentiels de 2011 ont devancé leurs achats et comblé leurs besoins en habitation en 2010. En 2012, les facteurs économiques fondamentaux – relative stabilité des taux hypothécaires, croissance modérée de l’économie et de l’emploi, gains migratoires – continueront d’alimenter la demande d’habitations et se traduiront par une certaine progression des transactions, mais qui resteront en deçà de leur niveau de 2010. Au total, 40200 ventes seront conclues dans la RMR de Montréal cette année, contre 42308 en 2010, ce qui correspond à une baisse de 5,0 %. En 2012, on dénombrera 41500 ventes MLS®, soit 3,2 % de plus qu’en 2011. (Source : Perspectives du marché de l’habitation – Montréal. SCHL) En savoir plus>>>