Avril 2016 – Le marché résidentiel fracasse tous les records

Selon les statistiques publiées aujourd’hui par l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles ont grimpé à un sommet inégalé en avril 2016 à l’échelle nationale.

Faits saillants :
• Les ventes résidentielles réalisées à l’échelle nationale ont augmenté de 3,1 % de mars à avril.
• Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) ont augmenté de 10,3 % par rapport aux résultats enregistrés en avril 2015.
• Le nombre de maisons nouvellement inscrites a peu changé (-0,2 %) de mars à avril.
• L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 10,3 % d’une année à l’autre en avril.
• Le prix moyen des maisons a haussé de 13,1 % au pays en avril, d’une année à l’autre; si on exclut le Grand Toronto et le Grand Vancouver, le prix moyen a augmenté de 8,7 % d’une année à l’autre.


According to statistics released today by The Canadian Real Estate Association (CREA), national home sales in April 2016 rose to their highest level ever.

Highlights:
• National home sales rose by 3.1% from March to April.
• Actual (not seasonally adjusted) activity was up 10.3% compared to April 2015.
• The number of newly listed homes was little changed (-0.2%) from March to April.
• The MLS® Home Price Index (HPI) rose 10.3% year-over-year in April.
• The national average sale price climbed 13.1% in April from one year ago; net of the Greater Toronto Area and Greater Vancouver, it was up by 8.7% year-over-year.

Source: YouTube

Duplex à Montréal. VENDU / SOLD

This slideshow requires JavaScript.

6435-6437 Boul. Langelier, Mercier/Hochelaga-Maisonneuve (Montréal), H1M 2C1

Spacieux duplex (trois unités) à distance de marche de Galeries d’Anjou et de métro Langelier. 2 grands 5 1/2 avec 3 chambres à coucher + 3 1/2 à aire ouverte au sous-sol. Garage double en tandem. Plusieurs rénovations: revêtement du toit 2011, fenêtres 2007, portes 2007. Chauffage électrique RDC et sous-sol 2011. Possibilité de double occupation.

Spacious duplex (3 units) 10min of Galeries d’Anjou and metro station Langelier: 2 large 5 1/2 with 3 bedrooms + big 3 1/2 in the basement. Garage in tandem. Renovations: roof 2011, windows 2007, doors 2007. Electric heating 1st floor and basement in 2011. Possibility of double occupancy.

Condo 4 1/2 à louer / for rent. Montreal (Saint-Laurent). LOUÉ / RENTED

This slideshow requires JavaScript.

800 Rue Muir, Saint-Laurent (Montréal), H4L 5N5

4 1/2 grand et lumineux – grand fenêtre mur-à-mur. 6-ième étage. Deux chambres, dont une avec walk-in. Dans un immeuble luxueux de 2006. A/c central, balcon, salle de lavage, beaucoup d’espace de rangement. Tous les électroménagères sont inclus.
Ascenceur, piscine intérieure, sauna, salle d’entrainement, salle commune. Place de stationnement extérieur. Juste à côté du parc Caron. Un supèrbe emplacement avec un accès proche du train, métro et autoroute.
Libre 1 Mai. Pour non-fumeur, pas d’animaux.

4 1/2 large and bright – large window wall to wall. 6 th floor. Two bedrooms, one with walk-in. In a luxury building in 2006. A / c central, balcony, laundry room, lots of storage space. All appliances are included.
Elevator, indoor pool, sauna, exercise room, community room. Outdoor parking space. Right next to the park Caron. A superb location with close access of the train, subway and highway.
Vacant May 1. Non-smoking, no pets.

Mot de l’économiste. FCIQ

updownPrincipalement grâce à des taux hypothécaires historiquement bas, le contexte sera toujours propice en 2015 pour réaliser l’achat d’une propriété. Une légère amélioration du marché du travail et un solde migratoire positif devraient donner lieu à une modeste croissance du nombre de transactions résidentielles cette année. Toutefois, peu de pressions s’exerceront sur les prix en raison de l’offre de propriétés à vendre qui augmente depuis maintenant quatre ans. En conséquence, nous nous attendons à une faible hausse du prix médian des maisons unifamiliales au Québec en 2015.

Les taux hypothécaires demeureront très bas.

La baisse marquée du prix du pétrole brut aura un effet baissier sur les taux d’intérêt canadiens. Les conséquences les plus directes seront le ralentissement de la croissance économique canadienne4 , ainsi que la baisse de l’inflation et des anticipations d’inflation. La chute du prix du pétrole viendra donc, selon toute vraisemblance, retarder la remontée du taux directeur de la Banque du Canada. Alors que plusieurs experts prévoyaient la remontée du taux directeur au printemps 2015, ceux-ci la repoussent maintenant à plus tard.

Faible croissance du nombre de transactions

Dans ce contexte économique et financier, nous prévoyons une légère croissance du nombre de ventes à l’échelle de la province cette année. Les acheteurs expérimentés domineront le marché de la revente, mais les premiers acheteurs pourraient être un peu plus présents qu’au cours des deux dernières années. En effet, la présence de ces derniers était un peu plus effacée depuis le resserrement hypothécaire de juillet 2012.

Des prix qui augmenteront au rythme de l’inflation pour l’unifamiliale

En ce qui a trait à l’évolution des prix, étant donné que la plupart des marchés ne sont plus à l’avantage des vendeurs, les pressions sur les prix seront relativement modérées en 2015. Rappelons que depuis quatre ans, l’offre de propriétés à vendre est en constante progression. Combinée au ralentissement de la demande des deux dernières années, l’augmentation continue du nombre d’inscriptions a eu pour conséquence de détendre les conditions dans la plupart des marchés locaux. Le prix médian des unifamiliales connaîtra une augmentation semblable à celle de la province en 2015, soit de 1 %, pour s’établir à 286 000 $. Depuis deux ans, nous assistons à un relâchement des conditions du marché de l’unifamiliale dans la RMR de Montréal. Les pressions à la hausse sur les prix s’en trouvent donc atténuées, ce qui explique la faible progression prévue du prix médian. Cette détente des conditions du marché a été encore plus marquée du côté de la copropriété. Les acheteurs de copropriétés sont les plus avantagés lors des négociations dans la RMR de Montréal, en raison d’un surplus d’inventaire sur le marché de la revente.

Lire l’article complet : http://extranet.centris.ca/

Ventes résidentielles : juin et juillet marquent-ils la fin de la tendance baissière?

Vidéo FCIQ : Ventes résidentielles : juin et juillet marquent-ils la fin de la tendance baissière?

Source : http://www.fciq.tv