MARCHÉ IMMOBILIER MONTRÉALAIS – 4E TRIMESTRE 2017

VENTES

• L’année 2017 s’est terminée en beauté, avec une augmentation de 9 % des ventes résidentielles (9 572) au quatrième trimestre.
• Au cumul de l’année, 44 448 ventes ont été conclues, soit le deuxième total en importance de l’histoire de la région montréalaise. Il s’agit d’une croissance de 8 % par rapport à 2016 et d’une troisième hausse annuelle consécutive.
• Toutes les catégories de propriétés ont connu une augmentation des ventes en 2017. La copropriété s’est nettement démarquée, grâce à une progression des ventes de 17 %. Les plex de deux à cinq logements et les maisons unifamiliales ont pour leur part affiché des gains de 6 % et de 3 % respectivement à ce chapitre.
• Tous les secteurs géographiques ont vu leurs ventes croître en 2017 : Vaudreuil-Soulanges (+13 %), l’île de Montréal (+11 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+9 %), Laval (+6 %), la Rive-Sud (+5 %) et la Rive-Nord (+4 %).
• Le haut de gamme a connu une année faste, les ventes d’unifamiliales de plus de 1 000 000 $ ayant crû de 20 %, et celles de copropriétés de plus de 500 000 $, de 42 %

Prix médian

• La croissance des prix s’est nettement accélérée en 2017 : l’augmentation du prix médian des unifamiliales (310 000 $) a été de 7 %, alors que de 2013 à 2016, la hausse n’a été que de 2 % par année. Il s’agit de la plus forte hausse de prix en sept ans.
• Du côté de la copropriété, le prix médian a atteint 247 000 $, soit une progression de 3 %. Encore ici, il s’agit d’une accélération par rapport à la hausse de seulement 1 % observée en 2016.
• En ce qui a trait aux plex, dont le prix médian s’est élevé à 476 000 $, l’augmentation est de 4 % en 2017, une croissance identique à celle enregistrée en 2016.

Inscriptions en vigueur

• Pour une deuxième année consécutive, le nombre de propriétés à vendre s’est replié en 2017 : on en dénombrait (27 635) sur le système Centris®, soit une forte diminution de 13 %.
• C’est pour l’unifamiliale que la baisse de l’offre a été la plus marquée : elle était de l’ordre de 17 %, comparativement à des diminutions de 14 % pour le plex et de 9 % pour la copropriété.
• Sur le plan géographique, ce sont les secteurs de Saint-Jean-sur-Richelieu (-18 %) et de l’île de Montréal (-17 %) qui ont accusé les plus fortes baisses.

Conditions du marché

• De manière générale, 2017 se termine dans des conditions du marché nettement à l’avantage des vendeurs pour l’unifamiliale et les plex. La rareté de l’offre d’unifamiliales par rapport à la demande est indéniable sur l’île de Montréal, où le nombre de mois d’inventaire est légèrement inférieur à 5.
• Pour la copropriété, le portrait diffère puisque, globalement, les conditions du marché sont équilibrées. Néanmoins, de plus en plus de secteurs centraux confèrent désormais un avantage aux vendeurs lors de la négociation.

Source : http://www.fciq.ca

Lire le rapport complet : http://www.fciq.ca/pdf/bar/201704-bar-mtl.pdf

English version : http://www.fciq.ca/pdf/bar/201704-bar-mtl-en.pdf

Les gagnants du tirage 27 Janvier 2018. The winners of the draw January 27, 2018.

Le 27 Janvier 2018 le tirage au sort des prix pour mes clients a eu lieu au restaurant “ERMITAGE”.

On January 27, 2018 the draw of prices for my clients took place at the restaurant “ERMITAGE” .

Et voici les noms des gagnants! / And here are the winners!

winners-2018-01-27

M. Igor S. a gagné le premier prix / won first prize$ 1000.

Egor Y., Nazar G. et Andrey B. ont gagné les prix / won the prizes$ 100.

Félicitations aux gagnants! Le prochain tirage aura lieu le 07 Juillet 2018. Pour participer vous n’avez que vendre ou acheter votre propriété avec mon aide jusqu’au 30 juin 2018.

Congratulations to the winners! The next draw will take place on July 07, 2018. For a chance to win a prize you have to buy or to sell your property with me before Juin 30, 2018.

Stress test to impact ‘move-up’ home buyers the most

The newest set of mortgage restrictions announced by the Office of the Superintendent of Financial Institutions (OSFI) will hit home buyers looking to upgrade to new properties the hardest, according to BMO financial group chief economist Doug Porter.

Move-up buyers would be disproportionately impacted because they would be most likely to have home equity and qualify for an uninsured mortgage, Porter explained.
The guidelines, similar to OSFI’s draft release in July, are scheduled to take effect on January 1, 2018.

“This is potentially more wide ranging and it will dampen the housing market in 2018, probably more significantly than we saw (with) the earlier federal measures,” Porter told the Toronto Star.

Read full article >>>

Le marché immobilier de la région montréalaise poursuit sur sa lancée (TVA)

La vigueur du marché immobilier ne se dément pas dans la région de Montréal, puisque les ventes ont augmenté de 7 % au mois d’octobre par rapport au même mois l’année dernière.

Par rapport à octobre 2016, le prix médian a grimpé de 5 % pour les maisons unifamiliales pour s’établir à 320 000 $, de 4 % pour les copropriétés qui passent à 255 000 $ et de 5 % pour les plex à 482 500 $. Sur une base géographique, les prix médians ont augmenté de 12 % sur l’île de Montréal, de 8 % sur la couronne nord, de 7 % sur la Rive-Sud et de 1 % dans Vaudreuil-Soulanges.

En octobre, le nombre de ventes a surtout augmenté sur l’île de Montréal et dans Vaudreuil-Soulanges avec une hausse de 11 % par rapport au même mois l’an dernier. Les ventes ont aussi grimpé de 5 % à Laval, de 4 % sur la couronne nord et de 2 % sur la Rive-Sud. Le secteur de la copropriété a été particulièrement vigoureux avec un bond de 13 % dans la région montréalaise. C’était le sixième mois consécutif que les ventes augmentent de plus de 10 % pour ce type de propriété dans la région montréalaise par rapport au mois correspondant de l’année précédente.

Article complet >>>

Mai 2017- record de ventes.

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 5 057 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de mai 2017, ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport à la même période l’an dernier et un nouveau record pour cette période de l’année.

« Le marché immobilier résidentiel montréalais a connu un mois de mai exceptionnel », souligne Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM. « L’activité a surpassé le précédent sommet pour cette période de l’année, qui datait de 2007 », ajoute M. Cousineau.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Les ventes de copropriétés ont connu une croissance impressionnante de 24 % en mai à l’échelle de la RMR, avec 1 637 transactions.
  • Le plex (467 transactions) a également enregistré une excellente performance, grâce à un bond des ventes de 19 %.
  • La maison unifamiliale, dont les ventes ont crû de 10 %, demeure néanmoins la catégorie de propriété la plus en demande, alors que 2 950 ventes ont été conclues.

Nombre de propriétés à vendre

Le nombre de propriétés résidentielles inscrites sur le système Centris® des courtiers immobiliers (28 137) a reculé pour un 20e mois consécutif, à hauteur de 15 % par rapport à mai 2016.

Source: CIGM